Archives pour la catégorie Preuves

D’où les pharaons tenaient leurs chars ?

http://www.arte.tv/guide/fr/048174-000-A/les-chars-des-pharaons

Le problème des archéologues, c’est qu’ils sont  (comme malheureusement tant d’autres de nos soi-disant « élites ») formatés dans leurs écoles, facs et universités… Et cela leur crée des œillères quasiment indécrottables… Que les Égyptiens de l’antiquité aient eu des chars (et des arcs et des flèches…), bien à eux, comme tant d’autres civilisations et cultures, entre autres chinoise, et pour certaines avant ces deux-là d’ailleurs… Et que, comme les chinois, ils l’aient amélioré, intéressant, intéressant… Mais la question de base, la racine de l’interrogation, est, d’où vient ce char !? Qui leur a apporté, transmit ? Dans quelle région est-il apparu en premier ? Où est-il apparu ? Quelle culture ou civilisation l’a inventé ? Est-il lié à l’invention de la roue ? Dans cette même région d’apparition du char ? Etc, etc… Voilà les véritables questions qui auraient dû être posées dans ce doc et dans bien d’autres et surtout avec un doc spécifique sur l’invention de celui-ci et de sa part indissociable, la roue. Avez-vous déjà vu un tel doc en 50 ans d’audiovisuelle TV ? Sur déjà  ce char et/ou sur pourtant l’une des plus importantes inventions humaines, la roue…

Propagation de l’usage du char de guerre dans l’Antiquité

« …Les premiers chars de guerre connus sont des chars funéraires de la culture d’Andronovo, dans l’actuelle Russie et le Kazakhstan moderne, vers 2000 av. J.-C. Cette culture est influencée par la culture Yamna… »

D’ailleurs, en regardant cette carte de la diffusion du char (et donc surement de son pendant indissociable la roue), vous y constatez que cette zone est pratiquement identique (+/- temporellement, mais surtout géographiquement) à la diffusion de la dite culture indo-Européenne entre le Ve/IIe millénaires. C’est à dire diffusion de la sous-espèce « homo sapiens Europoïde » et en particulier de son ethnie dite « indo-Européenne » porteuse de la culture et du langage du même nom, propre à cette culture Européenne particulière. Car à la différence d’aujourd’hui et de nos moyens de communication moderne et « virtuel », à ces époques et pendant bien longtemps les cultures se diffusaient avec leurs porteurs…

Sachant que ces chars n’arrivaient pas seuls et étaient bien entendu accompagné de toutes les autres technologies et aspects culturels (trop long à lister ici et déjà fait dans d’autres de mes articles) de la culture la diffusant. Sachant aussi que cette culture Européenne (dite indo-Européenne) n’est devenue « indo » qu’à sa diffusion et modification (surement aussi au contact d’autres peuples) à son arrivée en Asie centrale et en Inde.

Sachant aussi (à moins que les historiens de cette carte ne soient dans l’erreur de quelques millénaires ?…) que la diffusion de notre culture Européenne (dite indo-Européenne) ne sait pas faite en 1 jour et en une seule migration. Mais surement sur plusieurs millénaires et surement plusieurs vagues (voir en continue) de migrations et/ou par pics (démographique entre autres).

D’ailleurs les Scythes (aussi appelé Sakas ou Saces) en étant l’une des dernières représentations +/- disparue vers la fin du IIIe s. après J.-C et les Tokhariens l’une des branches indo-Européenne apparue (dans le sens géographique « ayant atteint ») en Asie centrale de l’Est et chine du nord vers le IV/IIIe mil. avant J.-C.

Scythes ce faisant supplanter par un courant inverse  – Est > Ouest – en Asie centrale/Sibérie et en particulier par les peuples turco-mongols, en partie déjà hybrides Euro-mongoloïdes, qui arriveront en Europe entre autres sous le nom des « Huns ». Courant perdurant  jusqu’aux invasions Mongoles du moyen âge, puis de nouveau se courant s’inversera avec cette fois-ci les conquêtes Russes vers l’Est.

D’ailleurs des Européens (pré-indo-Européens pas encore porteurs de la culture « indo-Européenne » et donc pas encore avec des chars) ou des proto-Indo-Européens (porteur des balbutiements de cette culture, mais encore en phase d’ethnogenèse en Europe de l’Est) se sont surement déjà diffusés au-delà de l’Europe et surement identiquement à cette carte, qui n’est que la représentation de la diffusion naturelle des peuples Européens depuis leur apparition il y  a 40 000 ans, entre autres comme vous pouvez le constater en Égypte (d’où Néfertiti, le Scribe du Louvre, Ramsès II et bien d’autres représentations de l’antiquité égyptienne au physique très Européen). D’ailleurs les Néandertaliens, en toute même logique géographique et climatologique, avaient eux aussi +/- déjà cette même zone de diffusion et d’expansion, mise à part a priori l’Égypte.

Déjà le fait que ce char apparaisse dans 2 endroits de la planète aussi éloignés (Égypte et Chine) +/- en même temps, vous apporte un début de réponse… Et il y a en effet un autre début de réponse dans ce doc avec a priori l’apport de ce char par les Hyksôs, peuple arrivant du Nord du Moyen-Orient et ayant régné sur une partie de l’Égypte durant plus d’un siècle et qui ont aussi apporté d’autres technologie et armes « supérieures », notamment l’arc composite, de nouvelles flèches, de nouveaux boucliers, sabres, dagues, casques et cottes de mailles et a priori même le cheval (ou plutôt sa domestication et l’équitation). Sachant entre autres qu’a priori la langue Hyksôs n’appartenait pas à la famille des langues sémitiques (et dans cette région, si pas sémitique…).

Et donc questions essentielles, qui étaient-ils ? Eux-mêmes d’où tenaient-ils ce char et ces technologies et pratiques ? Voilà les questions auxquelles l’on aimerait que les chercheurs et archéologues se penchent, s’attèlent (c’est le cas de le dire) et tentent de nous apporter un (au moins) début de réponse. Et pas toujours les mêmes docs, avec les mêmes questions/réponse avec les mêmes civilisations, depuis 50 ans, merci ! Heureusement certains chercheurs (eux ayant peut-être réussi à échapper au formatage généralisé ou autodidactes), mais pas (encore) dans les petits papiers des décideurs des diffusions et surtout financeurs (nerf de la guerre) de docs… ont déjà les réponses. Quoiqu’avec le savoir se généralisant sur Internet, vous devriez déjà faire une bonne pêche par vous-mêmes.

Le roi scorpion – Egypte antique (doc TV FR5)

Publié (tenté et/ou censuré depuis) sur :
http://television.telerama.fr/tele/documentaire/le-roi-scorpion,5116427,emission13888273.php
http://www.france5.fr/emission/les-secrets-de-legypte-antique/diffusion-du-11-07-2015-23h50#disqus_thread

Extraits du synopsis de présentation de ce doc :
« … thèses avancées par les historiens qui, jusqu’alors, prétendaient que l’Égypte avait été fondée par des envahisseurs venus de Mésopotamie ou d’Europe… » « …autre fait… mis au crédit du roi Scorpion : l’invention de l’écriture. ».

Tiens, moi qui suis plutôt Européaniste, que l’on pourrait traduire par nationaliste Européen, non belliqueux, non expansionniste (la Russie est largement assez grande…), mais voulant sanctuariser/défendre l’Europe, si vous voyez ce que je veux dire… et vous le voyez très bien… et contre ce qu’ils nous « ont » fait depuis 40 ans, à vous de deviner qui sont ces « ont » et ce qu’ils nous ont fait, et vous le devinez très bien. J’aimerai bien savoir ou ce type de thèse est écrit ? Car elles m’intéressent fortement, j’aimerai savoir quels historiens partagent mon même point de vue et pour de très bonnes raisons (1). J’ai bien souvent entendu parler de la thèse de peuples issue de l’Ouest de l’Égypte (futur désert Sahara) et migrant, fuyant la désertification, vers le Nil, mais jamais entendu parler de ces thèses Mésopotamienne et encore moins Européenne ? Pourtant j’ai lu pas mal à propos de l’antiquité, dont entre autres moyen-orientale.

(1) Les bonnes raisons :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scribe_accroupi
http://musee.louvre.fr/oal/scribe/indexFR.html
– Et bien sûr Néfertiti ou les trésors de la tombe de Toutankhamon avec entre autres ses coffres le représentant avec sa reine ou dans des scènes de combats conte les nubiens et les peuples orientaux, ses repose-pieds et sandales ornés de l’effigie de ses mêmes peuples ennemis… Ou encore pareillement Ramsès II et les nombreuses fresques de ses temples et palais le représentant combattant ses ennemis… (comme l’on dit « ya pas photos », aucun doute sur l’origine homo sapiens Europoïde ou « Caucasien » comme certains le disent encore…).

Pour ce qui est de l’invention de l’écriture (ce qui quelque part rejoint la thèse de fondation de la civilisation de l’Égypte antique par des peuples allogènes à l’Égypte) et je suppose qu’ici l’on parle bien de l’invention de celle-ci en Égypte et pas pour le monde entier ? Qu’elle soit de type hiéroglyphique, cunéiforme ou idéogramme. Pas que pour l’écriture et comme je le dis toujours et le répéterait sans cesse, les générations spontanées d’apparition d’espèce animale n’existent pas, les inventions innées et spontanées d’origine humaines, qui plus à des endroits différents et quasiment à la même période (pour l’écriture plus ou moins -3500/2500 av. J.-C.) et même si parfois éloignées de milliers de Kms, pas plus « spontanées », mais pour la majorité d’entre elles, si ce n’est toutes, sont acquises (en douterions-nous entre autres pour ce que les enfants apprennent ? Non) et si cela était inné dans les gènes humains, pourquoi les papous, les africains subsahariens ou encore les aborigènes d’Australie et d’autres, pas ? Pas plus que le calendrier ou les pyramides…

Il y eu oui en effet un début de création (ou prémices +/- disparues ou +/- avortées dans l’œuf sur son lieu d’origine ?) de cette écriture quelque part et en tous cas qui se diffusa en Eurasie et jusqu’en Amérique centrale (Caral, Olmèques), comme il y eu un début pour les symboles dits « Grecs » (méandre, clé Grecque et autres…), lesquelles l’on sait maintenant d’où ils sont originaires (2) et que l’on retrouve dans une grande partie du monde, mais surtout, et en toute logique, en Eurasie, ayant pris le même chemin (peut-être déjà auparavant ?) que les Tokhariens.

L’écriture (et pas que, le calendrier ou la mythologie et le rite de « la Butte primordiale » par exemple, celle-ci que l’on retrouve bien avant l’Égypte dans les tertres/tumulus/kourganes du nord de la Mer Noire et les futures pyramides de Chine en résultant bien sûr) c’est diffusé à travers le monde et même au-delà des mers, tout autant comme les hommes ont réussi à atteindre l’Australie ou Hawaï… et pour ces dernières, atteintes pourtant avec bien moins de moyens techniques (navires) que ceux des débuts de l’antiquité, même si atteinte bien après pour Hawaï. Écriture (ou prémices) réellement originaire de Mésopotamie ? Ou du Sud Est de l’Europe/Mer Noire (entre autres avant son submergement) ? Indus ? L’avenir archéologique, scientifique et Historique nous le dira, comme pour Mezin (en Ukraine) et comme elle nous a fait découvrir le plus ancien temple mégalithique de « Göbekli Tepe » datant de 12 000 ans, ou la plus ancienne représentation de la voûte céleste jamais retrouvée, non pas venant de Babylone, mais d’Europe avec le disque de Nebra.

(2) Les bonnes raisons :
http://donsmaps.com/wolfcamp.html
https://books.google.co.uk/books?id=oq-xLPfgvJ4C&pg=PA117#v=onepage&q&f=false
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Campbell#La_voie_originale_de_Joseph_Campbell
https://en.wikipedia.org/wiki/Mezine
http://www.iabrno.cz/agalerie/magdal.htm (bas de page)

Aux origines de l’humanité…

http://www.arte.tv/guide/fr/042823-001/aux-origines-de-l-humanite-1-3#details-comments

http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/aux-origines-de-l-humanite,19934974.php

J’imaginais bien que ça allait être la même soupe idéologique de propagande bobos et étatique de nos soi-disant « élites », qui allait nous y être servi… Je n’ai pas été déçu… c’est bien connu, nous sommes tous des africains ! Et donc nous devons accepter notre peuplement de remplacement allogène massif et historique dans le pillage généralisé de nos ressources économiques (emplois, formations, prisons, impôts…) et sociales (aides, logements, écoles, justices…) par nos soi-disant ancêtres et malgré un chômage de masse se comptant par millions. Qui plus est, de manière hilarante (car au point où l’on en est, il vaut mieux en rire quand pleurer) et de façon lourde et grotesque, un doc métisso-obamaïste. Regardez bien dans ce doc, entre autres, les passages/rappels redondants réguliers anti chronologiques (de nos jours à la préhistoire jusqu’aux 1ers hominidés), où l’on y voit défiler l’évolution de l’espèce humaine en passant par les pyramides et les grottes ornées Européennes (d’ailleurs ils y font une grave erreur, les 1res ne datent pas de 20 000 ans comme il y est dit, mais de 32 000 avec Chauvet) et où la 1re photo et représentation de notre époque actuelle est celle de ce barak hussein obama (de son nom complet). Hilarant de lourdeur propagandiste vous dis-je… si encore ils nous conditionnaient avec finesse… Pour nos bobos métissophiliques suicidaires, l’apothéose de la création et de l’évolution humaine c’est lui… (Enfin ce qu’il représente, le métisse aux rênes du monde), nouvelle idéologie, nouvelle race supérieure, nouvelle croyance métaphysique, qui s’effondrera comme toutes celles qui l’ont déjà précédées…

C’est pourquoi vous les petits blancs pleins de défauts et coupables de tant de maux de l’humanité, vous devez accepter depuis 40 ans, votre invasion massive, tout ça accompagné de leur délinquance, violence et instinct criminogène, notre insécurité et l’obligation de promiscuité (entre autres dans les transports, les commerces et les queues) avec ces pouilleux belliqueux, obscurantistes, pilleurs parasites et destructeurs, chevaux de Troie de notre civilisation, culture, bien-être, sécurité et identité multi millénaire Européenne et Europoïde ! Il ne sera bien sûr pas dit dans ces docs toute la vérité (celle non dite par omission). Que nous descendons peut-être d’hominidés africains, mais que nous descendons avant cela de singes, de primates primitifs, de rongeurs, de reptiles, de poissons et jusqu’aux 1res formes de vie apparue sur terre, de microbes !  Sachant cela, cela nous donne-t-il l’envie et l’obligation de, « Vivre ensemble », « Fêter nos (nouveaux) voisins » « Multi(sous)culturaliser », copuler, se métisser (quasiment nous seul à sens unique dans nos pays, pas les leurs) et trouver « Plus belle la vie » (série de propagande immigrationniste allogène d’état)…  avec ces formes de vie que nous ne sommes plus ? Et avec des peuples arriérés et primitifs que nous ne sommes plus non plus et dont nous nous sommes séparés depuis 100 000 ans ! Ou, même si plus récemment, largement séparés culturellement (je vise entre autres l’islam bien entendu).

D’ailleurs aspect surement le plus important, que j’aborde très peu ici, la séparation culturelle (donc entre autres psychologique et sociologique) et son évolution séparée et différente, déjà même avec des peuples ayant pris des chemins différents du notre il y a pourtant assez peu de temps (donc entre autres l’islam)… Même si d’autres aspects plus biologiques et morphologiques nous ont encore séparés, entre autres les hybridations qui ont eu lieu entre Homo sapiens et les hominidés déjà présents sur place depuis environ 2 millions d’années (Homo erectus ou descendants de celui-ci : Heidelbergensis et Neandertal en Europe, hommes de Java/Pékin/Florès en Asie) sur les continents eurasiens et qui ont donné ces si grandes différences physiques (et pas que) des 3 races les plus répandues. Soit dit en passant, « hybridation » terme valable entre espèces différentes (même si fécondables), et non pas « métissage » comme il y est encore faussement dit dans ce doc, ce terme n’étant valable qu’entre races différentes. D’ailleurs, parmi les vérités non dites, aussi que les plus anciens fossiles de primates primitifs retrouvés (d‘avant la séparation entre singes et lémuriens) et datant d’environ 43 millions d’années, l’ont été en Allemagne ! Donc tout est relatif de qui, de quoi ou d’où nous descendons ! Et de ce que nous devons, ou pas, accepter !

Homo Sapiens, Neandertal et Homo Erectus… Il y a eu mélange entre ces trois espèces (doc FR5)

http://television.telerama.fr/tele/documentaire/l-aventure-des-premiers-hommes,9119192,emission13592860.php

http://www.france5.fr/emission/laventure-des-premiers-hommes/diffusion-du-10-10-2014-15h40

Comme le dit très bien le synopsis sur le doc :
« …La génétique indique que l’Homo Sapiens a côtoyé les hommes de Neandertal mais aussi les Homo Erectus, aujourd’hui disparus. Il y a probablement eu mélange entre ces trois espèces…. ».

Bien sûr tout ce qui suit ne jugeant pas d’une quelconque supériorité intellectuelle et/ou physique sur une race ou sur l’autre. Si de telles supériorités existent scientifiquement je ne peut-être à même d’en juger, si elles existent les chercheurs finiront bien par les divulgués, comme ils finissent par admettre l’hybridation entre différent type d’Hominidés anciens et ancêtres. Pour moi ce sont les différences culturelles qui sont primordiales (voire problématique), mais ceci est un autre débat…

Donc j’affirme, comme la science nous le prouve de découverte en découverte (bien qu’elle tenait et affirmait le discours contraire il encore quelques années…) que les 2 grandes (dans le sens démographiquement et géographiquement majoritaire) races non africaines, sont apparues de cette manière. De la rencontre et du « mélange » (comprendre « hybridation ») des 1ers hominidés (a priori aussi sortie d’Afrique) arrivés en Asie et Europe il y a +/- 2 millions d’années, avec Homo sapiens qui les a rejoints entre +/- 70 000 ans à 40 000 ans (en fonction des lieux). Et sûrement de cette même manière nombre de races plus rares (certaines sûrement disparues depuis). Cro-Magnon (Europoïde) est un « mélange » entre Homo sapiens et Neandertal (ce dernier étant l’évolution d’Homo Erectus en Europe et au Moyen-Orient) et la race mongoloïde d’Asie orientale (asiatiques bridés) (hommes de Pékin/Java… ?) une hybridation d’Homo sapiens et d’Homo erectus ou des descendants de ce dernier (hommes de Pékin/Java… ?). La race négroïde elle étant le résultat de l’hybridation de différents types d’hominidés restés en Afrique (dont une partie des Homo sapiens restés, qui n’en sont pas tous sortis bien entendue).

À en juger par les fossiles retrouvés en Afrique, diversité qui devait être sûrement bien plus importante en type d’hominidés en Afrique (homo sapiens, homo erectus, homo habilis, etc… et peut-être d’autres pas encore découvert ou jugés pour le moment et peut être à tort, ne pas avoir côtoyé Homo sapiens). Comme pour les autres hybridations, bien que d’espèces différentes, suffisamment proches pour être fécondable entre elles comme le lion et le tigre le sont. Ceci dit peut-être pas sans difficulté génétique et fécondable de manière plus réduite qu’entre Hominidés de la même espèce, ce qui fait que physiquement (et génétiquement) nous sommes sûrement plus proches du type Homo sapiens que de Neandertal en Europe ou d’Homo Erectus pour l’Asie.

Les grandes différences apparentes (et non apparentes) entre races étant peut-être dues en partie au climat, mais surtout à ces hybridations. Les 1ers hominidés étant arrivés et ayant évolué en Asie et en Europe sur près de 2 millions d’années, ayant eu eux le temps (contrairement à Homo sapiens) de générer ces fortes mutations dues en grande partie au climat et de les transmettre génétiquement en s’hybridant avec Homo sapiens :
– Europe – Homo erectus puis Neandertal : Clarté ou absence de mélanine (peau, poils, iris…), face (visage) pointue…
– Asie orientale (bridées) – Homo erectus asiatique : Occipitaux (bosses des joues sous les yeux) développés, yeux bridés (le 1er aspect induisant sûrement le second, faites l’expérience en tirant vers les tempes, de la peau recouvrant vos occipitaux), différence du diamètre des cheveux et cérumen sec (entre autres vis-à-vis des Européens), face plate, petite taille…
– Pour les Africains, je ne vous fais pas la liste, vous la connaissez en grande partie (déjà visuellement), l’on peut simplement mettre l’accent sur certaines ethnies africaines ayant développé des différences de type odorantes (a priori, bien que ce soit logique, mais je n’ai pas été vérifier, qui seraient dû à un nombre de glandes odorantes supplémentaires, quoi qu’il en soit différentes en nombre différent ou pas). Les habitués du métro parisien pouvant juger sur pièce.

Ils existent bien entendue bien d’autres différences, entre autres morphologiques et biologiques non visibles (par exemple vis-à-vis de certaines maladies n’affectant que certaines races et/ou « ethnies »…) jusqu’aux différences (pour moi les plus importantes)  « acquises » culturellement séparément sur des dizaines de milliers d’années. Sachant qu’en fonction de la (courte) durée de vie humaine et des acquis culturo-civilisationnels liés, rien qu’en quelques centaines d’années ces différences peuvent déjà s’avérer abyssales (pour ne prendre que l’apparition de l’islam au seulement VIIe siècle de notre ère par exemple…).

À propos synopsis doc Arte « Stonehenge »

http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/stonehenge,83550499.php

http://www.arte.tv/guide/fr/050163-000/stonehenge#details-comments

Extrait du synopsis de présentation du doc, sur les liens ci-dessus :
« …entre 3000 et 2000 ans avant J.-C…  un changement de société à cette époque, une immigration amenant de nouveaux peuples, venus notamment de la Suisse actuelle. L’utilisation du métal et l’abandon de l’enterrement communautaire… ».

Mon commentaires sur ces mêmes pages, sûrement censurés depuis… :
Et on appelle ces « nouveaux peuples » l’ethnie « indo-Européenne », dont sont issus les Celtes, les Hittites (en Anatolie), les Tokhariens (en chine) et bien d’autres (dont les Perses, « culturellement » entre autres). Indo-Européens qui ont pris a priori le dessus (culturellement si ne n’est « guerrièrement ») sur les peuples pré-indo-Européens déjà présents, mais bien sûr peuples pré-indo-Européens (entre autres ceux de la civilisation Mégalithique) tout autant Européens que les nouveaux arrivants. Ces « indo-Européens » dont l’ethnogenèse a, a priori, débuté au nord de la Mer Noire (dans les actuelles Ukraine/Russie), sont bien sûr des Européens (ou « Europoïdes » si l’on préfère être plus clair et moins politiquement/scientifiquement correct, aussi appelé Cro-Magnon pour les plus anciens ou de type Caucasien…), tout autant que les pré-indo-Européens, et ne sont devenus « indo » que pour ceux partis en direction du Sud et ayant rencontré (et +/- parfois fusionné avec) les peuples d’Asie centrale, d’Iran et d’Inde, voire d’Anatolie.

Quoique pour certains de ces peuples, dont les Hattis (entre autres sites de « Çatal Höyük » et sûrement « Göbekli Tepe ») en Anatolie, étant sûrement déjà de type « Europoïdes » et pré-indo-Européens, cette fusion et/ou domination ne fut réellement que culturelle et donc non pas raciale, Les Européens (disons « Europoïdes ») n’étant pas apparues il y a seulement 6000 ans, mais bien sûr au moins 35 000 ans. Je pense personnellement, comme d’autres, et la science nous donne raison découvertes après découvertes archéologiques comme génétiques, que l’Europoïde est une hybridation (+/- importante) entre Homo sapiens et Neandertal (petit trait d’humour : ça tombe bien puisque Neandertal avait 300 cm3 de plus de capacité crânienne que nous… — et dans la nature cerveau + gros égal… — et qu’il a été le 1er à avoir entre autres une pensée religieuse en développant les 1res véritables sépultures et rites funéraires). Je précise que je suis athée et que le terme « Hybridation » est applicable dans le cadre d’espèces différentes bien entendues, même si fécondable (comme tigre et lion par exemple), a contrario de « métissage ».

On doit entre autres aux Europoïdes, Chauvet (+/- 32 000 ans), Altamira, Lascaux… et leurs migrations n’ont bien sûr pas seulement débutées et diffusé avec seulement cette ethnie « indo-Européenne », mais bien sûr tout au long de ces 35 000 ans et bien au-delà de l’aire purement Européenne continentale (Nord Méditerranée, Mer Noire et Caspienne, Oural) mais jusqu’en Asie (entre autres Sibérie, Asie centrale, Moyen-Orient dont surtout le « Croissant fertile » situé au Nord des déserts saharien et arabo-syrien et bien sûr l’Anatolie), afrique du Nord (peuples/cultures Atériens, Ibéromaurusiens et/ou peut-être jusqu’aux Capsiens et avant certaines migrations africaines en provenance du Sud et/ou Sud-Est qui en fusionnant avec ces peuples Europoïdes déjà présents, donnera les Numides/Berbères) et jusqu’en Amérique du Nord (sûrement par cabotage le long de la calotte glaciaire « inlandsis » qui à son extrême avancé au cours de la dernière glaciation descendait pratiquement jusqu’au milieu de l’atlantique) (les Indiens d’Amérique seraient un métissage paléolithique Euro-asiatique par l’Ouest et l’Est). Cette diffusion Europoïde étant en toute logique climatologique et surtout géographique, quasiment calquée sur l’aire de diffusion des Néandertaliens, hormis l’Amérique…

Bien sûr tout ce qui est affirmé dans ce texte est vérifiable déjà via Wikipédia, puis si l’on est septique, par les références de ces mêmes articles sur Wiki, qui renvoient aux sources scientifiques (en générale de sites et/ou sources sûres et/ou fiables).

Manquement scientifique et historique étrange et incroyable…

Suite à la rediff ce jour sur FR5 d’un doc sur la parenté, par test génétique, de Toutankhamon, une question que je me pose depuis bien longtemps m’est revenue à l’esprit, peut-être que d’autres y trouveront aussi matière à questionnement…toutankhamon

Historiquement ce serait bien plus intéressant et primordial (entre autres pour connaître les migrations et invasions de l’époque) de savoir de quelle « ethnie » ou « type humain » étaient issu les pharaons de l’Égypte antique… (« … » pour rester politiquement/scientifiquement correcte et éviter d’être censuré par notre État « démocratique » et ses lois de « liberté d’expression » et de déni de réalité, entre autres applications fortement suivi par des sites /médias « bien-pensants » et bien aux ordres de leur hiérarchie patronale et politique comme Télérama par exemple …). Car étrangement, malgré + de 1000 ans de momies, alors qu’on en est déjà à l’analyse du génome de Neandertal (1), lui datant de -27 000 ans pour les restes les plus récents… et qu’on en est à se demander (tout de même, bravooo quel effort !) de qui est le père et la mère de qui, rien là-dessus, nada ! Bien sûr cette observation et étrangeté vaut pour bien d’autres peuples dont de nombreux restes analysables existent et tout comme l’Égypte antique non incroyablement jamais fait l’objet d’aucunes études dans ce domaine (ou alors jamais divulgués) : Hattis, Natoufiens, Sumériens, Elamites, Harappéens/Indus, Hittites, Assyriens, Phéniciens, Kassites, 1ers Mèdes/Perses,… et bien d’autres.

Dans les documentaires (récents), particulièrement pour l’Égypte antique, l’on nous présente toujours les reconstitutions de scènes d’époque avec les autochtones actuels comme figurants… Alors que l’Égypte pharaonique (et surtout la plus ancienne, celle des 1res dynasties et grandes pyramides) n’avait pas encore subi l’invasion arabo-islamique du VIIe s. apr. J.-C. issu de la péninsule arabes. Sachant que les véritables 1res invasions étrangères (qui contèrent en Égypte), subvinrent assez tardivement et étaient issu du nord du Moyen-Orient (Hyksôs -1700/1550. et dans une moindre mesure Libyens -900 et Assyriens -650). Un peu comme-ci l’on nous présentait des scènes de reconstitutions historiques dans des documentaires sur l’Amérique d’avant notre conquête de celle-ci, avec des « types humains » Européens (et pourquoi pas jusqu’avec cheveux et yeux clairs) en lieu et place des « types humains » amérindiens… À quand les scientifiques et historiens politiquement/scientifiquement  formatés (pour ne pas dire « conditionnés » ou simplement peureux du quand dira ton et de leur carrière ?)… n’auront plus peur de l’Histoire, celle des faits, des démonstrations scientifiques ?

(1) Ce qui nous a d’ailleurs permis d’apprendre que les Européens, après a priori « hybridation » (2),  en avaient hérité d’au moins 4 %. Ça tombe bien Neandertal avait un cerveau plus gros de 200 cm3 que le nôtre (et dans la nature quand le cerveau est plus gros…), c’est peut-être pour cela d’ailleurs que les 1ers signes de cérémonie d’inhumations (donc 1ers signes religieux) sont issus de celui-ci. Au cas où, je précise je suis 100 % athée, donc pour moi la religion n’est pas signe d’intelligence, loin de là surtout à notre époque et avec nos connaissances, mais à l’époque sûrement un signe de réflexion/questionnement en avance…

(2) Je précise bien que je n’ai pas employé le terme « métissage » (a contrario de la majorité de nos « journalistes », qui le font en parfaite connaissance de cause et à dessein… idéologique ?), celui-ci n’étant valable qu’entre « type humain ou animal » (vous me suivez…) différent et non entre « espèces » différentes, mêmes si proches et interfécondables, pour lesquels ont emploi donc le terme « hybridation ».

Preuve de leurs existences, dont celle des indo-Européens

Meilleurs extraits d’une conférence d’un généticien réputé, à propos de la preuve de l’existence des races et en particulier des indo-Européens.
Montage et commentaires textes, par mes soins…
Alors, existent-elles ? Et les indo-Européens ?

Autres sources de la vidéo :
Alors, existent-elles ? Et les indo-Européens ?

Autres articles en rapport avec cette vidéo :
Hypothèse sur les 1ères civilisations
Reconsidérations sur l’Antiquité Européenne