Le roi scorpion – Egypte antique (doc TV FR5)

Publié (tenté et/ou censuré depuis) sur :
http://television.telerama.fr/tele/documentaire/le-roi-scorpion,5116427,emission13888273.php
http://www.france5.fr/emission/les-secrets-de-legypte-antique/diffusion-du-11-07-2015-23h50#disqus_thread

Extraits du synopsis de présentation de ce doc :
« … thèses avancées par les historiens qui, jusqu’alors, prétendaient que l’Égypte avait été fondée par des envahisseurs venus de Mésopotamie ou d’Europe… » « …autre fait… mis au crédit du roi Scorpion : l’invention de l’écriture. ».

Tiens, moi qui suis plutôt Européaniste, que l’on pourrait traduire par nationaliste Européen, non belliqueux, non expansionniste (la Russie est largement assez grande…), mais voulant sanctuariser/défendre l’Europe, si vous voyez ce que je veux dire… et vous le voyez très bien… et contre ce qu’ils nous « ont » fait depuis 40 ans, à vous de deviner qui sont ces « ont » et ce qu’ils nous ont fait, et vous le devinez très bien. J’aimerai bien savoir ou ce type de thèse est écrit ? Car elles m’intéressent fortement, j’aimerai savoir quels historiens partagent mon même point de vue et pour de très bonnes raisons (1). J’ai bien souvent entendu parler de la thèse de peuples issue de l’Ouest de l’Égypte (futur désert Sahara) et migrant, fuyant la désertification, vers le Nil, mais jamais entendu parler de ces thèses Mésopotamienne et encore moins Européenne ? Pourtant j’ai lu pas mal à propos de l’antiquité, dont entre autres moyen-orientale.

(1) Les bonnes raisons :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scribe_accroupi
http://musee.louvre.fr/oal/scribe/indexFR.html
– Et bien sûr Néfertiti ou les trésors de la tombe de Toutankhamon avec entre autres ses coffres le représentant avec sa reine ou dans des scènes de combats conte les nubiens et les peuples orientaux, ses repose-pieds et sandales ornés de l’effigie de ses mêmes peuples ennemis… Ou encore pareillement Ramsès II et les nombreuses fresques de ses temples et palais le représentant combattant ses ennemis… (comme l’on dit « ya pas photos », aucun doute sur l’origine homo sapiens Europoïde ou « Caucasien » comme certains le disent encore…).

Pour ce qui est de l’invention de l’écriture (ce qui quelque part rejoint la thèse de fondation de la civilisation de l’Égypte antique par des peuples allogènes à l’Égypte) et je suppose qu’ici l’on parle bien de l’invention de celle-ci en Égypte et pas pour le monde entier ? Qu’elle soit de type hiéroglyphique, cunéiforme ou idéogramme. Pas que pour l’écriture et comme je le dis toujours et le répéterait sans cesse, les générations spontanées d’apparition d’espèce animale n’existent pas, les inventions innées et spontanées d’origine humaines, qui plus à des endroits différents et quasiment à la même période (pour l’écriture plus ou moins -3500/2500 av. J.-C.) et même si parfois éloignées de milliers de Kms, pas plus « spontanées », mais pour la majorité d’entre elles, si ce n’est toutes, sont acquises (en douterions-nous entre autres pour ce que les enfants apprennent ? Non) et si cela était inné dans les gènes humains, pourquoi les papous, les africains subsahariens ou encore les aborigènes d’Australie et d’autres, pas ? Pas plus que le calendrier ou les pyramides…

Il y eu oui en effet un début de création (ou prémices +/- disparues ou +/- avortées dans l’œuf sur son lieu d’origine ?) de cette écriture quelque part et en tous cas qui se diffusa en Eurasie et jusqu’en Amérique centrale (Caral, Olmèques), comme il y eu un début pour les symboles dits « Grecs » (méandre, clé Grecque et autres…), lesquelles l’on sait maintenant d’où ils sont originaires (2) et que l’on retrouve dans une grande partie du monde, mais surtout, et en toute logique, en Eurasie, ayant pris le même chemin (peut-être déjà auparavant ?) que les Tokhariens.

L’écriture (et pas que, le calendrier ou la mythologie et le rite de « la Butte primordiale » par exemple, celle-ci que l’on retrouve bien avant l’Égypte dans les tertres/tumulus/kourganes du nord de la Mer Noire et les futures pyramides de Chine en résultant bien sûr) c’est diffusé à travers le monde et même au-delà des mers, tout autant comme les hommes ont réussi à atteindre l’Australie ou Hawaï… et pour ces dernières, atteintes pourtant avec bien moins de moyens techniques (navires) que ceux des débuts de l’antiquité, même si atteinte bien après pour Hawaï. Écriture (ou prémices) réellement originaire de Mésopotamie ? Ou du Sud Est de l’Europe/Mer Noire (entre autres avant son submergement) ? Indus ? L’avenir archéologique, scientifique et Historique nous le dira, comme pour Mezin (en Ukraine) et comme elle nous a fait découvrir le plus ancien temple mégalithique de « Göbekli Tepe » datant de 12 000 ans, ou la plus ancienne représentation de la voûte céleste jamais retrouvée, non pas venant de Babylone, mais d’Europe avec le disque de Nebra.

(2) Les bonnes raisons :
http://donsmaps.com/wolfcamp.html
https://books.google.co.uk/books?id=oq-xLPfgvJ4C&pg=PA117#v=onepage&q&f=false
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Campbell#La_voie_originale_de_Joseph_Campbell
https://en.wikipedia.org/wiki/Mezine
http://www.iabrno.cz/agalerie/magdal.htm (bas de page)

Publicités

7 réflexions sur « Le roi scorpion – Egypte antique (doc TV FR5) »

  1. Croyez vous que l homme vient d Afrique ou avez vous tendance a penser comme mol qu il y a eu une dizaine d endroits ou l homme est apparu il y a environ 15 000 ans ? Un endroit par groupe de langage soit une dizaine en tout Les égyptiens viennent ils de l Atlantide et les atlantes , d ou venaient ils ?

    1. Je ne sais pas si l’homme dit « moderne » (homo sapiens) vient d’afrique et y est apparu il y a environ 200 000 ans et en est sorti il y a 100 à 80 000 ans. Mais ces affirmations d’une majorité des scientifiques actuels, comme bien d’autres thèses mises au rebu depuis (*), le seront peut-être elles-mêmes un jour. Mais cette question n’est pas vraiment importante (pour moi). Ce qui, je pense, l’est, c’est :
      – Que sommes-nous devenus depuis 100 à 80 000 ans ?
      – Avons-nous évolué différemment des africains qui eux y sont restés (pareillement des asiatiques avec lesquelles l’on se serait séparé au Moyen-Orient ?) ?
      – Si oui quelles sont ces différences ?
      – En étions-nous arrivés à devenir, mêmes pas des races différentes, mais bien des espèces différentes ?
      Tout comme l’ours blanc et l’ours brun et bien d’autres espèces animales le sont et tout comme ces ours, biologiquement et temporellement encore assez proches et donc encore interfécondables.

      Les 3 géographiquement et démographiquement les plus répandues étant (même si en partie « métissées » ou « hybridées » depuis, surtout à leurs franges géographiques et sans y inclure le tout récent submergement migratoire allogène historique débuté il y a plus moins 50 ans en France et en Europe) :
      homo sapiens Europoïde, homo sapiens mongoloïde (asie bridés) et homo sapiens négroïde + peut-être quelques autres plus minoritaires (Homo sapiens australoïde ? Homo sapiens dravidioïde, inde des origines ?) ?

      Pour tous les autres peuples situés entre ces principales espèces d’homo sapiens, allant d’une bande géographique du maroc à l’asie centrale en passant par le Moyen-Orient, la turquie et l’iran, voire l’inde (cette dernière surement hybridée ou métissée depuis longtemps maintenant, mais trop long à expliquer ici) ) l’on peut parler de « races », mais pour les mélanges entre différentes espèces d’homo sapiens l’on devrait parler d’ « hybridation ».

      Et surement bien d’autres questions non bien-pensantes, mais très concrètes à se poser.

      Et quand je parle de race ou d’espèces différentes, là je ne parle pas que de couleur de peau, qui est une différence secondaire, voire superficielle, mais de différences physionomiques, physiologiques, biologiques et surtout culturelles, civilisationnelles et donc psychologiques.
      Par exemple pour ce qui est des différences biologiques, toutes les personnes empruntant les transports en commun (métro, RER) ou croisant de près certaines ethnies africaines (ou mieux ont voyagé en afrique) « sentent » déjà bien une différence. Donc déjà une 1re différence biologique indéniable, pourtant les scientifiques politiquement et scientifiquement bien-pensants nous rabâchent le contraire, il faut croire que nos narines et notre vue nous jouent des tours… Des différences biologiques existent aussi chez homo sapiens mongoloïdes. Cérumen sec, diamètre des cheveux plus large, etc… Sans parler du physique, faciès beaucoup plus plat que les Europoïdes, occipitaux (bosses des joues sous les yeux), bien plus développées (ce qui d’ailleurs est peut-être la cause de leur hybridation. Tirez sur la peau de vos occipitaux vers l’extérieur, vous verrez ce qu’il se passe), donc différences morphologiques indéniables du squelette, etc, etc, etc… Les exemples sont légion…

      (*) Quelques exemples depuis quelques années de découvertes réfutant certaines thèses :
      – L’hybridation entre Neandertal et Homo sapiens et surement pareillement entre homo sapiens arrivant en asie et les descendants asiatiques d’homo Erectus (homme de Pékin, Florès, etc…) déjà sur place.
      – L’existence de temples mégalithiques datant de plus de 10 000 ans (Gobekli tepe en turquie).
      – Et bien d’autres bien sûr…

      Pour ce qui est de l’Atlantide et des Atlantes (récit dû à Platon si je me rappelle bien) je ne saurais dire si cette Histoire est basée sur une réalité, bien que les Minoens de Santorin en soient une piste sérieuse. Il existe aussi la piste de la civilisation (qui serait la 1re) engloutie de la mer noire. Celle qui aurait pu diffuser ses connaissances avec les quelques survivants dans les régions proches de cette mer (qui était un lac avant d’être engloutie)… peut-être une forme d’Atlantide ?

      Ce qui est par contre pour moi indéniable, c’est que certains aspects civilisationnelle apparaissant dans plusieurs civilisations quasiment à la même période (4000 à 3000 av. J.-C) en Eurasie et Égypte (cette dernière tout de même située à sa frange) et +/- 2000 ans plus tard en Amérique centrale avec les Olmèques, ne peuvent pas être due au hasard et donc à une génération spontanée d’inventions aussi élaborées (qui serait donc inscrit dans nos gènes ?).

      On ne parle pas ici d’apparition d’inventions sur une période s’étalant sur 10 000, 20 000 ou 30 000 années avant ou après, ce qui serait déjà assez peu, sachant que l’homo sapiens est donc apparu (d’après les thèses actuelles) il y a 200 000 ans, mais bien sur 2000 ans (voir moins) pour l’Eurasie ! Tout comme il n’existe pas de génération spontanée (biologique) animale. Si cela était inscrit dans nos gènes, et qui plus est de manière temporelle, pourquoi ces inventions ne sont telles pas apparues tout autant simultanément en Afrique noire subsaharienne, chez les papous ou encore chez les aborigènes australiens et bien d’autres peuples ? Par contre bien apparues en chine et l’on sait maintenant que les Tokhariens (ou proto Tokhariens) y sont la raison essentielle.

      Quelques exemples d’inventions que l’on retrouve surtout en Europe et au Moyen-Orient et apparues +/- 2000 plus tard en Amérique centrales et majoritairement issues (si ce n’est toutes) des Olmèques :
      Murs de type cyclopéens, pyramides, temples et observatoires astronomiques, stèles gravées, agriculture (maïs entre autres), écriture (dont hiéroglyphique pour l’Amérique), calendrier… et j’en oublie surement…

      Et ce serait un simple hasard ou des gènes qui se seraient déclenchés spontanément ? Je ne suis spas bien sûr sur de ce qu’il y a exactement derrière tous ces curieux « hasards ». Mais plus j’en apprends sur notre passé et plus les choses se recoupe et mènent de plus en plus vers les mêmes endroits… Les mêmes sources.

      Je m’arrête là, ce texte, si j’en avais eu le temps, aurait pu faire 4 pages… il y a tant et tant à dire sur ces sujets…

  2. Bonjours
    Alors pour moi, si je devait faire une classification des hommes, il y a bien une seule espèce, homo sapiens, mais divisée en plusieurs sous-espèces nettement différenciées et aux capacités bien différentes (au moins quatre: europoïdes, australoïdes, négroïdes, mongoloïdes, mais on peut ajouter les San et les Amérindiens), dont il existent des intermédiaires (mélanges), et ces sous-espèces peuvent encore se subdiviser en un certain nombre de races plus ou moins différenciées et plus ou moins mélangées.

    Évidement, et ce sont les lois de l’évolution Darwinienne, si on remonte loin dans le passé, tout les hommes ont une origine commune, une même race qui s’est différencié en plusieurs races ensuite. Si on remonte plus loin dans le passé tout les primates ont aussi une origine commune, si on remonte encore plus loin tout les mammifères ont aussi une origine commune, et si on remonte à des milliard d’années on a aussi des origines communes avec les bactéries…

    Cette origine commune des races humaines est, d’après les connaissances actuelles en paléontologie et paléo-génétique, vielle d’environ 100000 à 200000 ans en Afrique (mais sachant que les San, groupe ethnique aujourd’hui en voie d’extinction en Afrique australe, se sont peut être séparés avant la séparation des Eurasiens et des Africains, c’est donc la sous-espèce la plus anciennement différenciée de l’humanité, moins que moitié moins par rapport à la distance qui nous sépare de Neandertal, et leur qi moyen est le plus bas qui ait été mesuré dans l’humanité, ils ne communiquent entre eux qu’avec des clics vocaux avec un lexique peu étendu, mais d’après certaines hypothèses ils sont peut être issus d’un mélange entre des Africains classiques plus modernes et une ancienne race ou espèce humaine d’Afrique australe encore plus primitive). La séparation des Africains (les noirs africains classiques, pas les San ici) et des Eurasiens date d’environs 100000 ans selon les modèles les plus couramment admis, la sortie d’Afrique a eu lieu plus tard (car l’Afrique c’est grand, les populations ont pu restées séparées durant longtemps dans ce territoire avant que l’une d’elle ne sortent de l’Afrique, les Eurasiens actuels sont encore aujourd’hui un peu plus apparentés aux Africains de l’Est qu’aux autres africains, malgré les migrations et mélanges qu’il y a eu en Afrique dans des temps plus récents).

    La conquête de l’Eurasie par les hommes modernes à vraisemblablement eu lieu entre – 100000 et – 50000, par de tout petits groupes d’hommes qui sont sortie d’Afrique, les plus aventuriers et curieux probablement, la sélection a donc commencée dés le début. Il y eu probablement plusieurs sorties d’Afrique successives, à l’heure actuelle on en distingue au moins deux par la génétique: la plus ancienne correspond aux australoïdes, par le détroit du sud de la mer Rouge et du sud du golf Persique, conquérant et peuplant toutes les régions côtières autour de l’océan Indien depuis l’Arabie jusqu’à l’Australie et en peuplant toute l’Asie du sud, et selon des études récentes une branche a aussi peuplé l’Asie de l’Est et aussi remonté jusqu’au détroit de Bering et aurait constitué la plus ancienne sous-couche de peuplement de l’Amérique (aujourd’hui encore perceptible génétiquement chez les indiens d’Amazonie notamment). La seconde sortie d’Afrique correspond à l’ensemble eurasien, peuplant le Moyen-Orient puis une branche peuplant l’Asie centrale et la Sibérie en pleine période glaciaire ! c’est durant cette période que les Eurasiens se mélangent avec une petite dose de Neandertal (génétiquement englouti par la vague). A partir de là les Sibériens se séparent en deux groupes principaux: les Eurasiens de l’Ouest (l’homme de Cro-magnon qui arrive pour la première fois en Europe) et de l’Est ( les futurs Asiatiques de l’est). Et un peu des deux (mais les proto-asiatiques sont plus nombreux) s’en vont aussi peupler les Amériques par le détroit de Bering, supplantant en grande partie les populations australoïdes et se mélangeant localement à eux (en Amazonie notamment).

    Plus tard les Eurasiens de l’Ouest connaitrons une série complexe de séparations avec différenciations et de migrations avec mélanges, aboutissant à différentes races plus ou moins proches et distinctes, dont les européens méditerranéens, les européens « nordiques » (les deux étant aujourd’hui tous mélangés en Europe), les anciens chasseurs-cueilleurs ouest-européens (aujourd’hui engloutis en Europe par les méditerranéens et nordiques arrivés plus tard), les moyen-orientaux (probablement un mélange récent de méditerranéens (europoïdes) avec des restes importants de proto-australoïdes et un peu d’africains, le nord du Moyen-Orient est aussi un peu mélangé avec des nordiques), les Indiens du nord (plus fortement mélangés avec des australoïdes d’Indes), les magrébins (mélange difficile à déterminer, mais contenant une part de méditerranéens europoïde en mélange avec d’autres races dont des africains) etc. La bande actuellement arabo-musulmane allant du Maghreb à l’Inde est un mélange assez récent d’europoïdes (surtout le type méditerranéen, en proportion plus ou moins majoritaire selon les lieux), d’australoïdes et de négroïdes, cette zone étaient autrefois beaucoup plus europoïde que ce qu’elle est aujourd’hui.

    Les Asiatiques du Sud-Est (peuples malais, polynésiens, etc) sont issus de mélanges entre des populations mongoloïdes anciennes (part majoritaire) et des australoïdes proches des négritos (part très minoritaire, mais suffisante pour causer une différenciation bien perceptible par rapport aux vraies mongoloïdes).

    Dans tout cela , les peuples capables d’être civilisé sont du groupe eurasien (europoïde et mongoloïde), parfois légèrement mélangé avec des australoïdes et négroïde mais pas trop pour que le qi moyen ne descendent pas en dessous de 85-90, qui semble être la limite fatidique pour la capacité d’une population à être un peu civilisé et organisé. Les peuples hautement civilisés, créatifs et civilisateurs, sont des eurasiens purs ou presque aux alentours de 100 de qi en moyenne et plus (il est possible qu’une petite part des populations amérindiennes en faisaient autrefois partie, celles qui étaient le moins mélangés avec les proto-australoïdes d’Amérique, mais elles se sont abâtardies par mélange avec ces derniers).

  3. @EUROPE DISSIDENCE

    Oui, je partage votre avis sur ces « curieux hasard » et « générations spontanées » de civilisations émergentes aux quatre coins du monde dans un même laps de temps de seulement quelques millénaires.
    Ne pas oublier la civilisation de Caral au Perou, les Olméque ne sont pas les premiers. Cette civilisation de Caral émerge presque en même temps que l’Égypte ! tout cela justement à l’époque ou les européens mégalithiques (de type méditerranéens à cette époque), après avoir inventé les premières tombes monumentales, se rependent et essaiment sur toute l’Europe atlantique (jusqu’en Suède) et la Méditerranée (jusqu’en Syrie) par voie de mer. Ce n’est que le hasard…

    1. Merci (tardif) Spéculo… pour cet éclairement (que je garde en archive) sur les différentes races et espèces humaines, bien plus approfondie et explicite que le mien. Bien que je ne sois pas tout à fait d’accord sur tout et que mon texte était lui plutôt axé sur la diffusion des 1res civilisations.

      Il faudrait peut-être que je relise votre texte, mais il me semble que vous y faites l’impasse sur la 1re(s ?) sortie(s ?) d’afrique, datant de +/- 2 millions d’année et 1er peuplement d’Europe et d’Asie (entre autres mongoloïde : homme de Pékin, de Florès, de Java…) et une a priori autre espèce (homo … ?) dont le nom m’échappe, récemment découverte en Sibérie orientale. Entre autres l’impasse en Europe de la découverte d’homo Géorgicus (1,7/8 M) au Caucase en Géorgie (tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur le fait que ce soit une espèce distincte d’homo Erectus). 1er peuplement d’Europe (Erectus et/ou Georgicus, voire Habilis pour certains…) qui engendra homo Heidelbergensis (dit « préNéandertaliens »), qui a priori serait la 1re espèce humaine à avoir usé de rites funéraires (donc +/- 1re religion ou 1re « pensée » religieuse… Encore l’Europe…) et son descendant direct homo Neandertal, pratiquant bien entendu lui aussi des rites religieux.

      Bien que certains docs TV +/- récents (sur Arte entre autres), à y perdre son latin (pour employer une expression surannée)… parlent de l’arrivée de Neandertal directement d’afrique il y a environ 500 000 ans… et donc ne descendrait pas d’Heidelbergensis et/ou pas d’Erectus, en tout cas pas ceux d’Europe ? Et bien qu’il n’y ait pas de trace génétique de Neandertal chez les africains modernes… Sachant aussi que Neandertal avait un cerveau plus volumineux du notre de +/- 150 cm3… Et dans la nature (jusqu’à preuve du contraire et que bien que là aussi certains chercheurs commencent à nous dire le contraire, affirmation de, à corpulence proche, cerveau plus gros = plus intelligent, pourtant ressassé depuis des décennies…), dans la nature à physionomie (corpulence) comparable, un cerveau plus gros = intelligence plus grande.

      Ceci pourrait expliquer l’apparition de la religion, voire de l’art ? Les découvertes repoussant de plus en plus loin les prémices de celui-ci en Europe, l’on commence à entrevoir que Neandertal avait déjà une forme d’art, certaines découvertes ayant peut-être été attribuées à tort à Sapiens jusqu’à présent…

      Donc hybridation d’homo Sapiens avec Neandertal, qui n’oublions pas (et cela aussi est occulté par les chercheurs et pas dit dans votre texte) qu’en toute logique, même si en effet les 1res hybridations Sapiens/Neandertal se sont réalisées au Moyen-Orient (1ers lieux de rencontre de ces deux-là), cette hybridation n’a pu qu’aller en toute logique crescendo en Europe, où la majorité des Néandertaliens se trouvaient et où les 2 espèces se sont côtoyées plus de 10 000 ans. Donc un jour ou l’autre ces mêmes chercheurs affirmeront que les Européens ont plus de gènes néandertaliens que les autres peuples de la planète (entre autres plus que les mongoloïdes, qui a priori partagent des gènes néandertaliens avec nous, datant a priori de la rencontre au Moyen-Orient). Comme ils ont fini par affirmer l’hybridation Sapiens/Neandertal, qu’ils réfutaient depuis des décennies, alors qu’étrangement ils l’acceptaient pour Sapiens et les descendants d’homo Erectus s’étant établi en Asie (Homme de Pékin, etc…).

      D’un point de vue personnel, je pense que « Cro-Magnon » (que je considère comme Homo sapiens Europoïde) est le descendant de cette hybridation. Je pense qu’entre autres la particularité Européenne de la mélanine claire (ou carrément l’absence de celle-ci), a été acquise par la présence de Neandertal, et de son ancêtre Heidelbergensis, en Europe sur plus de1 million d’années et donc confronté à moins de clarté, voire de longues périodes d’obscurité dans les zones les plus septentrionales d’Europe, nous vient de lui, voire d’eux. Je pense qu’homo Sapiens seul n’a pas eu assez de temps pour l’acquérir. Mais ce n’est qu’une hypothèse que je base sur ma logique et déduction due à mon petit tour de la question.

      D’ailleurs certains chercheurs pensent que cela est bien plus compliqué que cela et qu’Erectus (en Asie tout du moins) ne s’est pas éteint (ou transformé du jour au lendemain) et que certains Sapiens se sont aussi hybridés avec des représentants d’Erectus (pas encore éteints ou transformés) en Asie. Ce que je crois, le foisonnement darwinien (et libidineux) est chaotique et dans tous les sens, comme dans la nature et comme il l’est devenu depuis bientôt 10 000 ans (par sélections dites « naturelles ») dus à l’homme, et le sera de plus en plus grâce (ou à cause) de lui, par sélections génétiques et transports, conscient ou inconscients, d’espèces animales ou végétales allogènes, d’un continent à l’autre.

      Vous y faites aussi l’abstraction d’un éventuel peuplement (importantes ou pas ?), défendu par certains chercheurs, en parallèle de celui par le détroit de Béring, d’Européens paléolithiques en Amérique à l’époque glaciaire (a priori par chasse/cabotage) par l’Atlantique le long de la calotte glacière (qui descendait à l’époque +/- jusqu’au centre de l’Atlantique). Ce qui expliquerait entre autres les similitudes si étonnantes entre les tailles de silex dites de la culture de Clovis (que, j’imagine, vous connaissez) et celles de l’Europe de l’époque. D’après ces chercheurs les Amérindiens seraient un métissage (ou hybridation ?) entre les arrivants d’Asie (Mongoloïdes ?) et ses arrivants d’Europe (Europoïdes ?).

      Bien que les choses peuvent être encore bien plus compliqué que cela, sachant que certains chercheurs affirment qu’un événement cataclysmique de type explosion dans l’atmosphère au-dessus de l’Amérique du Nord, d’une comète dite « Comète de Clovis » aurait anéanti cette culture qui a brusquement disparu, voire aurait aussi été la principale cause (peut-être en parallèle de l’arrivée et chasses par l’homme) de la disparition de la mégafaune de l’époque et peut-être détruite (+/- ?) dans l’œuf, ce mélange et rencontre entre les 2 espèces Sapiens…

      Et je n’ai pas bien saisi si votre affirmation de fin de votre second commentaire « …Ce n’est que le hasard… » était ironique ou affirmative ? Bien que je penche pour la 1re interprétation… Et vous y dites « …(jusqu’en Syrie)… », moi j’irai bien jusqu’en afrique du nord, l’Égypte entre autres, mais pas que (pensons aux représentations des Libyens de l’époque antique par les Égyptiens)… Déjà pour 2 exemples parlant, Néfertiti et le scribe du Louvre (celui du bandeau de mon site) et bien d’autres exemples physionomiques de ce type (représentations, entre autres sur leurs coffres et objets, de Ramsès II et de Toutankhamon, et entre autres de leurs ennemis orientaux et africains…).

      Les 1res tombes égyptiennes (déjà même avant les 1ers « mastabas » précurseurs des pyramides égyptiennes) prédynastiques, déjà de type tertres/monticules/tumulus, qui étaient déjà une allégorie de la « butte primordiale »… « Butte primordiale » qui était déjà, et là bien avant la civilisation égyptienne, déjà présente dans la culture pontique (mer noire) du nord, la « culture des tumulus » (V/IV millénaire av. J.C) entre autres… et que l’on retrouve fortement en Chine et eux aussi leurs pyramides…

      Sachant que les dolmens (dont les « allées couvertes »), donc datant de la civilisation mégalithique, étaient à l’ origine des chambres funéraires qui était recouverte d’un tumulus en terre et/ou pierres, disparu depuis (quoique reste les incroyables « Cairns »… entre autres de Bretagne) et faisant lui-même souvent partie d’ensemble sacré religieux plus vaste y incluant des menhirs, des temples et sanctuaires en bois, des voies sacrées, etc… Étendu de ces sanctuaires que l’on commence à découvrir grâce entre autres aux techniques archéologiques modernes s’affinant d’année en année.

      Personnellement je pense qu’il y eut des aller/retour (migrations) au cours de ses 10 à 30 millénaires entre l’Europe et le Moyen-Orient et bien sûr l’Asie centrale (protoTokhariens/Tokhariens entre autres, bien plus tard les Saces/Scythes…), dû entre autres aux changements climatiques, voire transhumance des animaux suivis par les chasseurs/cueilleurs et qu’à mon avis (en tout cas dans les 1ers temps) que celui-ci a été majoritairement de type Europoïde, comme nous le prouve les Tokhariens jusqu’aux Scythes. Certains apports allant, dans un aller/retour récurent, du Moyen-Orient vers l’Europe et vice et versa au cours des millénaires.

      Gobekli tepe (-12 000) serait les 1ers prémices de la civilisation mégalithique par exemple, repartant en Europe, plus tard les courants cardial et rubané. Il y a aussi la théorie de la 1re civilisation qui aurait été engloutie par le remplissage (a priori cataclysmique) de la mer noire, dont les survivants auraient diffusé leur restant de savoir en Europe, dont les cultures Balkano-Danubienne (dont en particulier celle des 1ers orfèvres au monde, culture de Gumelniţa/Varna, et de la 1re proto-écriture ? tablettes de Tărtăria de la culture de Cucuteni–Trypillian entre autres) et au Moyen-Orient (dont les Sumériens pourraient en être des descendants, ayant hérité de l’écriture et du mythe du déluge…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s