Homo Sapiens, Neandertal et Homo Erectus… Il y a eu mélange entre ces trois espèces (doc FR5)

http://television.telerama.fr/tele/documentaire/l-aventure-des-premiers-hommes,9119192,emission13592860.php

http://www.france5.fr/emission/laventure-des-premiers-hommes/diffusion-du-10-10-2014-15h40

Comme le dit très bien le synopsis sur le doc :
« …La génétique indique que l’Homo Sapiens a côtoyé les hommes de Neandertal mais aussi les Homo Erectus, aujourd’hui disparus. Il y a probablement eu mélange entre ces trois espèces…. ».

Bien sûr tout ce qui suit ne jugeant pas d’une quelconque supériorité intellectuelle et/ou physique sur une race ou sur l’autre. Si de telles supériorités existent scientifiquement je ne peut-être à même d’en juger, si elles existent les chercheurs finiront bien par les divulgués, comme ils finissent par admettre l’hybridation entre différent type d’Hominidés anciens et ancêtres. Pour moi ce sont les différences culturelles qui sont primordiales (voire problématique), mais ceci est un autre débat…

Donc j’affirme, comme la science nous le prouve de découverte en découverte (bien qu’elle tenait et affirmait le discours contraire il encore quelques années…) que les 2 grandes (dans le sens démographiquement et géographiquement majoritaire) races non africaines, sont apparues de cette manière. De la rencontre et du « mélange » (comprendre « hybridation ») des 1ers hominidés (a priori aussi sortie d’Afrique) arrivés en Asie et Europe il y a +/- 2 millions d’années, avec Homo sapiens qui les a rejoints entre +/- 70 000 ans à 40 000 ans (en fonction des lieux). Et sûrement de cette même manière nombre de races plus rares (certaines sûrement disparues depuis). Cro-Magnon (Europoïde) est un « mélange » entre Homo sapiens et Neandertal (ce dernier étant l’évolution d’Homo Erectus en Europe et au Moyen-Orient) et la race mongoloïde d’Asie orientale (asiatiques bridés) (hommes de Pékin/Java… ?) une hybridation d’Homo sapiens et d’Homo erectus ou des descendants de ce dernier (hommes de Pékin/Java… ?). La race négroïde elle étant le résultat de l’hybridation de différents types d’hominidés restés en Afrique (dont une partie des Homo sapiens restés, qui n’en sont pas tous sortis bien entendue).

À en juger par les fossiles retrouvés en Afrique, diversité qui devait être sûrement bien plus importante en type d’hominidés en Afrique (homo sapiens, homo erectus, homo habilis, etc… et peut-être d’autres pas encore découvert ou jugés pour le moment et peut être à tort, ne pas avoir côtoyé Homo sapiens). Comme pour les autres hybridations, bien que d’espèces différentes, suffisamment proches pour être fécondable entre elles comme le lion et le tigre le sont. Ceci dit peut-être pas sans difficulté génétique et fécondable de manière plus réduite qu’entre Hominidés de la même espèce, ce qui fait que physiquement (et génétiquement) nous sommes sûrement plus proches du type Homo sapiens que de Neandertal en Europe ou d’Homo Erectus pour l’Asie.

Les grandes différences apparentes (et non apparentes) entre races étant peut-être dues en partie au climat, mais surtout à ces hybridations. Les 1ers hominidés étant arrivés et ayant évolué en Asie et en Europe sur près de 2 millions d’années, ayant eu eux le temps (contrairement à Homo sapiens) de générer ces fortes mutations dues en grande partie au climat et de les transmettre génétiquement en s’hybridant avec Homo sapiens :
– Europe – Homo erectus puis Neandertal : Clarté ou absence de mélanine (peau, poils, iris…), face (visage) pointue…
– Asie orientale (bridées) – Homo erectus asiatique : Occipitaux (bosses des joues sous les yeux) développés, yeux bridés (le 1er aspect induisant sûrement le second, faites l’expérience en tirant vers les tempes, de la peau recouvrant vos occipitaux), différence du diamètre des cheveux et cérumen sec (entre autres vis-à-vis des Européens), face plate, petite taille…
– Pour les Africains, je ne vous fais pas la liste, vous la connaissez en grande partie (déjà visuellement), l’on peut simplement mettre l’accent sur certaines ethnies africaines ayant développé des différences de type odorantes (a priori, bien que ce soit logique, mais je n’ai pas été vérifier, qui seraient dû à un nombre de glandes odorantes supplémentaires, quoi qu’il en soit différentes en nombre différent ou pas). Les habitués du métro parisien pouvant juger sur pièce.

Ils existent bien entendue bien d’autres différences, entre autres morphologiques et biologiques non visibles (par exemple vis-à-vis de certaines maladies n’affectant que certaines races et/ou « ethnies »…) jusqu’aux différences (pour moi les plus importantes)  « acquises » culturellement séparément sur des dizaines de milliers d’années. Sachant qu’en fonction de la (courte) durée de vie humaine et des acquis culturo-civilisationnels liés, rien qu’en quelques centaines d’années ces différences peuvent déjà s’avérer abyssales (pour ne prendre que l’apparition de l’islam au seulement VIIe siècle de notre ère par exemple…).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s