Fin préhistoire, Histoire – Europe – (3-3)

Mise à jour le 30/01/2015
 5000 (7000 BP) a nos jours.
Néolithique à temps moderne.
Europe, Méditerranée Européenne
et Nord Eurasie occidentale.
(Les dates de cette page s’entendent av. J.-.C.)

> Entre 5000 et 4500 ans.
Europe
Grande probabilité que la 1re écriture (ou proto-écriture), mais a priori ayant avortée (peut-être due à des invasions, nombreuses à l’époque dans cette région), est été élaborée en Europe Balkanique, 1000 ans avant le cunéiforme de Sumer.
Écriture Balkano-Danubiennes (Wiki en), voir en particulier les Tablettes de Tărtăria (Culture de Vinča). Certains émettent l’hypothèse, que cette proto écriture aurait été exportée vers la Mésopotamie (peut-être par les futurs Sumériens, qui pourraient avoir de grandes chances d’avoir été d’origine Européenne) et que cette fois-ci elle ce serait développée sur place avec succès.

> Vers 5000/4000 ans.
Europe/Eurasie Occidentale (Européens d’Europe orientale et d’Asie septentrional), domestication du cheval et invention de l’équitation (En) et d’autres ici « Russie et steppes » (En), comprenant et assez rapidement au cours du temps, l’invention du harnachement (selles, étriers, mors, etc.) .

Il faut se rappeler que les 1ers chevaux domestiqués par l’homme (fig. ci-contre), ne l’ont pas été pour être monté, car à l’époque ils étaient encore trop petits pour être monté par des hommes adultes. Mais ont d’abord été utilisés pour tracter des chariots, d’où leur 1re utilisation guerrière avec des chars. Au cours des millénaires, les hommes les adapteront à leur morphologie par croisements successifs, jusqu’à pouvoir directement les monter. Tout comme quasiment la majorité des animaux domestiques actuels qui n’ont pas un aspect (morphologie) naturel, les chevaux actuels (même les chevaux, redevenus, sauvages) n’échappent pas à la règle, ils sont très différents de leur 1er ancêtre domestiqué par l’homme. Mis à part quelques chevaux primitifs (pour la plupart réinsérés en Europe à l’époque moderne), qui d’ailleurs pour la plupart sont des recroisements pour retrouver leur morphologie primitive, car dans ce domaine ce qui a été fait dans un sens peut l’être dans l’autre.

Europe orientale, à Aibounour et Rudna Glava, exploitation de l’une des premières mines de cuivre connues au monde qui daterait de -5000 ans (paternité partagée avec la mine de Timna au sud d’Israël, mais qui elle ne daterait que de -4000).

> Ve mill. (à partir)

Lengyel
Culture de Lengyel – 4900 av. J.-C. – Reconstitution d’artiste.

Culture de Lengyel
Europe centrale
Culture Danubienne
Illustrations

Culture de Samara
(Russie) (Wiki en)

Culture Cucuteni-Trypillia
(Russie, Balkans, Ukraine)

Culture Khvalynsk
(Russie) (Wiki en)

Culture de Sredny Stog
(jusqu’au IIIe mill. – Russie)

Culture des vases à entonnoir
(Ve au IIIe mill. av. J.-C. – Europe du nord et centrale) (proto-IE ?)

Civilisation Mégalithiques (et ici)
(assimilée à de nombreuses cultures en Europe, dont l’une des plus prestigieuse Malte, la Chasséenne en France et la Wessex -Stonehenge- en Angleterre) (à partir VIe mill. av. J.-C. – Europe de l’Ouest et du Sud-Ouest)

—————————————————————————————————————
Notes :

Mégalithisme
En Europe, celui-ci est sûrement issu du courant cardial, lui-même issu d’Anatolie et/ou du Moyen-Orient. Les plus anciennes manifestations mégalithiques retrouvées jusqu’à présent, se trouvent au Sud-Est de l’Anatolie sur le site de Göbekli Tepe et date d’environ 10 000 av. J.-C., mais ne constitue pas encore de véritables « temples »(comme à Malte) ou de véritables tumulus mégalithiques (comme en France), mais plutôt un alignement de pierres levées, souvent sculptés.

Le mégalithisme constitue la plus ancienne forme d’architecture monumentale dans l’histoire de l’humanité. Certains temples mégalithiques Maltais de la « période des temples » (4 100-2 500 av. J.-C) ont déjà des ressemblances avec ceux de l’Antiquité. La 1re forme de mégalithisme (ou proto-temples) de Malte, y serait apparue timidement vers 5 400 av. J.-C. (VIe mill.) à la période dite « phase Għar Dalam » et précéderait d’environ 700 ans le « Cairn de Barnenez » (voir ci-dessous) en Bretagne. Mais ce ne sont que des murs de plusieurs mètres de long en grosses pierres sèches, qui faisaient peut-être parti en effet, de proto-temples.

Les plus anciens tumulus mégalithiques d’Europe continentale et certains menhirs géants, se trouvent en Bretagne et date du début du Ve mill. av. J.-C. et font peut-être partie des plus anciens monuments mégalithiques au monde. Comprenant entre autres pour les plus impressionnants, Le Grand menhir brisé d’Er Grah, qui a priori est le plus grand menhir du monde (20 m, 350 tonnes – Ve mill. av. J.-C.) et le tumulus mégalithique « Le Cairn de Barnenez » (et ici) (4850-4450 av. J.-C.). Ce dernier est un immense monument de 75 mètres de long sur 28 (à sa plus grande largeur) et haut de 5 m (ou 9 ?) et est l’un des premiers témoins de l’architecture. Certains, comme le Tumulus d’Er Grah (Ve mill.), peuvent atteindre 140 m. Certains villages mégalithiques, mais plus récents, dont celui de Skara Brae (et ici) en Écosse, vieux de 5000 ans, sont aussi très intéressants.

Le mégalithisme Européen est donc antérieur de 1000 à 2000 ans aux plus anciens monuments Mésopotamiens (temples, ziggourats) et Égyptiens (mastabas, pyramides et obélisques).

S’ils semblent défier l’éternité, il faut savoir que l’état dans lequel ils sont parvenus jusqu’à nous est souvent très éloigné de leur apparence d’origine. Les grandes dalles assemblées des dolmens ne représentent souvent que les squelettes de tombeaux souvent très élaborés et/ou souvent recouverts d’un tumulus et théâtres de pratiques funéraires complexes. Un grand nombre de pierres levées, menhirs et stèles aujourd’hui isolés, ne sont que les restes de dispositifs beaucoup plus vastes à la signification encore incertaine.

D’ailleurs, une question se pose : Suite à la remonté des eaux à cette période, ce pourrait-il qu’il y est eu d’autres cultures (Mégalithique ou pas et voire antérieure ou ancêtres de celles-ci) qui aient existé au bord du littoral Atlantique ou Méditerranéen (dont les bords de l’ancien lac d’avant la Mer Noire), dont les vestiges auraient pu être englouti au cours de cette remonté et/ou dont celle-ci aurait pu causer la disparition ? Sachant que certains des agencements mégalithiques encore existants sont visibles en partie engloutis par la mer et donc que certains ont été assurément totalement engloutis. Sachant que cette question n’aura peut-être jamais de possibilité de réponse… A moins que quelques systèmes de prises de vues par satellites à travers l’eau et les sédiments, n’en est un jour, ou déjà, la possibilité de détecter quelques vestiges monumentaux…

Certains chercheurs pensent (et pour ce 1er point, j’ai le même avis) que la civilisation n’a pas été inventée des dizaines de fois. Et que la logique devrait donc partir du principe que tout ne vient que d’un foyer, certes éloigné dans le temps. Dans ce contexte d’idée, une hypothèse intéressante, attrayante et plausible jusqu’a récemment, échafaudait que comme sur son versant Atlantique et Malte, l’Europe eut la civilisation avancée Mégalithique ayant débutée vers 5000 av. J.-C., donc qu’en l’absence actuelle d’une civilisation antérieure, avançaient qu’elle pourrait être considérée comme la civilisation mère. Expliquant ainsi le passage vers -4/3000 de cette civilisation jusqu’à l’Égypte et avant cela à Sumer. Hypothèse que venait appuyer celle du paragraphe suivant, à propos de la 1re écriture. Malheureusement, de récentes découvertes sont venues mettre à mal cette alléchante perspective, tout du moins pour le Mégalithisme. Depuis la découverte (relativement récente) du site mégalithique de Göbekli Tepe, situé au Sud-Est de l’Anatolie (a priori d’origine Hattis) et antérieur de plusieurs milliers d’années aux plus anciens mégalithes du continent Européen. L’idée était belle et plausible, mais cela ne tient plus. Bien que pour moi cela ne change pas grand-chose puisque je pense que l’Anatolie ancienne (et sûrement une grande partie du « Croissant fertile » de l’époque), était Europoïde (ou autrement dit, pré-(indo)Européenne).

Fin de note

—————————————————————————————————————
Vers 4200 ans.
Europe (Ukraine/Danube),
Bien que la paternité avec la Mésopotamie ne soit pas encore établie, 1re utilisation d’animaux de trait pour le labourage.

> IVe mill. (à partir)

4000/3100 ans (Vers).
Europe, invention de la roue, du chariot et un peu plus tard du char de combat (et ici Culture d’Andronovo). Quasi-certitudes qu’ils ont été inventés en Europe de l’Est (En – voir paragraphe « Rolling along »)(lien vers article disparu, en cours de recherche d’un autre pertinent) et/ou Sibérie occidentale septentrional (occupé à l’origine par des peuples Européens, entre autres la Culture d’Andronovo). Seules les plus anciennes représentations graphiques de la roue et du chariot ont été retrouvées à Sumer. D’où l’erreur de paternité et bien qu’une représentation est été aussi retrouvée datant de la même époque, sur une poterie de Pologne. (Ce qui ne change pas grand-chose pour moi puisque je suis persuadé que les Sumériens étaient Europoïdes). La datation à l’aide du carbone 14 des restes organiques trouvés à côté de cette poterie Polonaise a démontré que les dessins sur le vase datent du début de l’ère du transport par roues en Europe et dans le monde. Les découvertes archéologiques de roues en Suisse, en Allemagne, et en Slovénie confirment cette datation.

Les habitants (inconnus mais surement de type pré-indo-Européens) de ce qui est aujourd’hui la région Petite-Pologne de la Pologne, ont probablement été les premiers au monde à adapter la roue à la construction des véhicules tirés par des bêtes. Ceci a eu lieu il y a 5 500 ans, à l’époque néolithique.
Les dessins des Sumériens, ainsi que leurs jouets sur roues sont apparus plusieurs centaines d’années plus tard. La plus ancienne roue elle, a été retrouvée en Europe de l’Est dans la culture Européenne de Cucuteni-Trypillians (plus complet sur Wiki en) et sa plus ancienne représentation sous forme a priori d’un jouet (image ci-contre) datant de 3950 à 3650 av. J.-C.. Qui plus est, cette culture Proto-Indo-Européenne utilisait déjà a priori des mots pour désigner la roue.

Roue inventée de plus en plus probablement en Europe, apparaissant un peu plus tard en Mésopotamie, et très explicitement, jusqu’à preuve du contraire, dabord et uniquement dans ces 2 régions du globe. Confortant l’hypothèse, parallèlement et comme pour l’écriture (voir page 4), d’un lien entre ces 2 régions et peut-être même d’une migration de peuples Européens vers la Mésopotamie à cette période (peut-être ayant fuit des invasions, nombreuses en Europe de l’Est à ces périodes ou issue d’une migration issue de la Mer Noire suite à l’inondation catastrophique de celle-ci, voir paragraphe à ce propos ici ). Ayant donc entre autres pu y apporter, la roue et la proto écriture. Peut-être y devenant les futurs Sumériens ?

A partir de 4000/3000 ans (et jusqu’à nos jours).
Période indo-Européenne sur toute l’Europe et bien au-delà.
Par migrations et indo-Européanisation, des autres peuples pré et proto-indo-Européens déjà sur places (eux-mêmes déjà de race Europoïde bien entendu).
Indo-Européens I (2)
Indo-Européens II (2)

Excepté, pour la toute 1re fois de notre Histoire, les 50 dernières années actuelles, dues à l’immigration et naissances massives, en France et Europe de l’Ouest en particulier, de peuples de races et de cultures non Européennes.

Culture Yamna
(IVe mill. av. J.-C. – Russie, Ukraine)

3500 ans (Vers ).
Antiquité
(Comprenant en Europe l’âge du bronze, lui-même englobant la Civilisation des tumulus, elle-même englobant certaines civilisations/cultures listées ci-dessous ou plus anciennes page 3-2)

Invention de l’araire.
Peut-être paternité Européenne.

Civilisation Cycladique
(Grèce méridionale)

> IIIe mill. (à partir)
(3000 à 2000 av. J.-C.)

Culture Campaniforme (ou « Gobelets à cloches »)
( Ouest et centre Europe) (proto-IE ?)

Culture d’Unétice
(Ouest et centre Europe) (proto-IE ?)
Civilisation des tumulus Armoricains
(assimilée à la culture d’Unétice)
Civilisation du Rhône
(assimilée à la culture d’Unétice)

Culture de la céramique cordée
(Scandinavie, centre, Russie) (proto-IE ?)
(assimilée et nommé pour sa zone de diffusion plus nordique aux « Culture des tombes individuelles » et « Culture des haches de combat »)

Civilisation Minoenne
( Crète) et Chypre (Wiki en)
1re puissance maritime au monde
.
A priori, les 1res galères (navires à rames de combat) leur seraient aussi dues. Mais furent particulièrement développées un peu plus tard par les Grecs de la côte.

(Liens vers d’autres cultures Européenne néolithique sur la page de Wiki.)

>IIe  mill.
(2000 à 1000 av. J.-C.)

Europe
Faucilles métalliques
. Apparemment les 1res (au monde ?) seraient apparus en Europe avec la Civilisation des tumulus (sans doute elle-même issue de la civilisation d’Unetice).

Vers 1600 ans.
Europe, Disque de Nebra (bronze), la plus ancienne représentation au monde de la voûte céleste.

Civilisation des champs d’urnes
(IIe mill. av. J.-C. – Europe centrale et sud)

Culture d’Andronovo
(Russie, Sibérie)

Civilisation Mycénienne (Grèce)

Peuples de la mer
(dont les futurs Philistins… Palestine)

Balkans
Thraces
Daces (Gètes)

Illyriens

—————————————————————————————————————
Note

Pour ce qui est des inventions dues aux peuples Européens je m’arrêterais là. À partir de cette période et de manière exponentielle jusqu’aux Temps modernes, elles deviennent bien trop nombreuses…

—————————————————————————————————————
>1er  mill.
(1000 à 0 av. J.-C.)

> Civilisations et cultures issues des Proto et/ou indo-Européens. (de race Europoïde)

Scythes
(Ukraine, Russie)

Scythes de l’Est
(Russie/Europe orientale/Asie centrale)
(Langue groupe Satem (4) ou dite indo-Iranienne (5))
Sauromates/Sarmates
(Alains, Roxolans…)
Massagètes
Saces
(Sakas)

Cimmériens
(Ukraine, Russie)

Celtes
(Ouest et Centre Europe)

Portail Grèce ancienne
Grande Grèce (Wiki en)
Grèce Hellénistique
Période Hellénistique (Wiki en)

Civilisation Villanova et Etrusques
(Italie) (Surement proto-indo-Européenne)

Rome royale et républicaine
Rome antique
Portail Rome antique

> 1re moitiée du 1er mill 
(0 à 471 apr. J.-C.)

Rome impériale
Rome antique
Portail Rome antique

Portail civilisations Classiques (Wiki en)

> 471 à 1453 apr. J.-C. (vers )
Médiévale 
(Moyen-âges)

Empire Byzantin
Portail Empire Byzantin
(C
ontinuité Gréco-orientale de l’empire Romain)

Ancienne culture Germanique (Wiki en)
Peuple Germanique

Scandinaves
Vikings
Varègues

Slaves
Baltes
Finno-Ougriens

Epoque Médiévale
Portail Médiévale

> 1453 à 1600 apr. J.-C. (vers )

Renaissance (XIV/XVIe)

Révolution scientifique (XV/XVIIIe)

> Epoques moderne et comtemporaine

Expansion et conquêtes Européennes (XV/XXe) (Wiki en)

Grand Siècle (XVIIe)

Lumières (XVIIIe)

Révolution industrielle (XIXe)

Peuples Européens (Wiki en)
Portail Europe

Civilisation Occidentale
Monde Occidental
(Wiki en)

Publicités

2 réflexions sur “ Fin préhistoire, Histoire – Europe – (3-3) ”

  1. Ce qui est une véritable « bénédiction » concernant les tokhariens est le fait que le désert est ensuite recouvert les traces de leur civilisation. Cela permet de donner corps à des théories qui, il me semble, existent depuis le 19ème siècle mais qui faute d’éléments probants ne pouvaient être considérées avec le sérieux qu’elles méritent pourtant, dans la mesure ou en effet les traces de la civilisation mégalithique sont déjà particulièrement révélatrices.

    Ne serait-ce que l’acheminement de ces gigantesques blocs et la mobilisation de main d’oeuvre nécessaire à cette oeuvre suppose l’existence d’une culture sédentaire au sein de laquelle le problème de l’approvisionnement en nourriture est été solutionné (ce qui suppose une certaine maîtrise des techniques agricoles). Cela suppose également une grande organisation et par conséquent une certaine spécialisation des tâches, mais aussi et très certainement une hiérarchie car sans cela comment trancher les conflits d’idées devant naître de la réflexion que doit amener la mise en place d’une telle organisation ? Enfin il me paraît évident que ceux qui ont construit ces monuments devaient vivre dans des communautés relativement importantes, je pense à ce bloc de 20t, il devait falloir des milliers d’hommes pour pouvoir le déplacer. Ces hommes devaient partager un espace « politique » commun, car on ne bâti pas de telles oeuvres avec ces ennemis.

    Je ne suis pas spécialiste de ces questions mais il me semble que la réflexion concernant ces mégalithes doit amener à des « conclusions » qui ne peuvent être par trop éloignées de ces quelques points. Il me semble que la seule et unique différence avec le moyen-orient est le fait que dans cette région les bâtiments étaient construits en briques crues alors qu’en Europe ils l’étaient avec du bois, fonder à partir de là des théories qui situe la naissance de la civilisation au moyen-orient et pas ailleurs me paraît plus que douteux. Cette différence quant à la nature des matériaux utilisés ne correspond en fait qu’à une utilisation opportune des matériaux disponibles dans ces régions, d’ailleurs, ont subsisté jusqu’à nos jours dans les régions marécageuses de l’Irak des constructions en roseaux. Malheureusement elles ont été détruites par Saddam Hussein qui jugé leurs habitants beaucoup trop indépendants et rebelles à son pouvoir.

    En tout cas félicitations pour votre blog que j’ai connu par un lien posté sur FDS et qui a le mérite de mettre en lumière des problèmes historiques assez méconnus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s