Fin préhistoire, Histoire – Europe – (3-2)

Mise à jour le 30/01/2015

13 000 (15 000 BP) à 5000 av. J.-.C.
Epipaléolithique, Mésolithique, Néolithique.
Europe, Méditerranée Européenne
et Nord Eurasie occidentale.

(Les dates de cette page s’entendent av. J.-.C.) 

> 13 à 5000 ans.
– Europe orientale et Eurasie occidentale – Période Pré et Proto-indo-Européenne. Dont début Proto-indo-Européens (ethnogenèse indo-Européenne) vers et à partir de 10/8 000 av. J.-C.

Ici ce n’est pas moi qui parle de leur existence, mais ledit très sérieux (et très malheureusement en général majoritairement politiquement et scientifiquement correct aussi) « National Geographic » (NG). Mais il est toujours utile d’avoir des « institutions » reconnues ne faisant pas de déni de réalité (sur ce sujet en tout cas), comme le font pas mal d’autres, sur l’existence de la culture indo-Européenne entre autres et ceci particulièrement en France. Bien qu’ici NG emploient le terme de « proto-indo-Européens » pour une langue, et donc une culture déjà existante (-4000/3000 dans ce cas et début de sa diffusion à dimension continentale) (étrangement sans même avoir créé d’article « indo-Européens » sur le même site ? Ou pour eux c’est la même chose ?). Alors que le terme « proto » devrait plutôt être employé pour une période d’ethnogenèse de cette culture (c’est-à-dire les quelques milliers d’années avant l’apparition véritable de la langue/culture, avant +/- -4000 dans ce cas) et non de son existence déjà avérée. Comme l’on parle de protoNeandertal (mais ici dans le domaine de l’apparition d’une espèce) par exemple pour les 100 à 200 000 ans (-300 à -400 000) précédents l’apparition de ceux-ci vers -200 000. Car bien entendu, comme toute culture (qui plus est ancienne) celle-ci n’est pas apparue du jour au lendemain à -4000, mais à sûrement mis plusieurs milliers d’années à ce former, qui plus est à ces époques et concernant une langue.

Article « National Géographic »

(Site Web original de cette capture d’écran/article : cliquez sur l’image ou https://genographic.nationalgeographic.com/genographic/lan/fr/atlas.html

(Choisir option « French » puis > « Temps forts du voyage » (en bas à droite) > Et dans le menu déroulant de droite, par ordre alphabétique, choisir « Proto-Indo-européen »).

> 12 500 à 9600 ans (ou 10 500 à 8 500 ?).
Epipaléolithique (fin du paléolithique).
Exemple de cultures Balkaniques de type chasseurs/ cueilleurs, colline de Dřínová, culture Tišnovian (ici illustration).
(Liens vers d’autres cultures Epipaléolithique sur la page de Wikipédia.)

Culture de Seroglazovo
(XI/IXe mill. av. J.-C. – Russie) (Wiki en)
Proto et/ou indo-Européens (4) (ici illustrations)

> 10 000 à 5000 ans.
Mésolithique
– Transition vers le néolithique
(liens vers d’autres cultures Mésolithique sur la page de Wikipédia et ici illustrations)

> 10 000 ans (Vers).
Peut-être en Europe ou au Nord du Moyen-Orient.
Hypothèse pour le moment la plus probable de la domestication du loup. Qui donnera au cours du temps par croisement et sélection par l’homme, toutes les races (sans exception) des chiens actuels. Peut-être avec des apports de croisements avec des chacals et des coyotes.
Les chiens pourraient toutefois avoir été domestiqués il y a au moins 17 000 ans à partir de Canis lupus, l’espèce dont fait partie le loup gris. Une autre hypothèse, basée sur des indications récentes tirées d’analyses génétiques et en particulier sur l’ADN mitochondrial, fait remonter la date de la domestication du chien à 150 000 ans. Aucun reste osseux susceptible de confirmer cette hypothèse dès cette époque n’a toutefois été mis au jour.

> 6500 ans (A partir de).
Début de l’Europe néolithique, réchauffement définitif, fin définitive de l’ère glaciaire et seconde remontée des Européens vers l’Europe, cette fois-ci poussant plus au Nord de celle-ci
.

> 6000 ans (Vers).
Plus tardivement, mais dans la continuité de cette vague migratoire vers le Nord. Retour du Moyen-Orient (Croissant fertile et Anatolie) d’une partie des Européens (entre temps devenus agriculteurs et éleveurs sédentaires). En 2 directions, la 1re (-6000) vers l’Ouest par la côte Nord de la Méditerranée jusqu’en France et en Espagne et jusqu’à Malte, dit courant culture Cardial, et la seconde (-5000) vers le Nord-Ouest via l’Anatolie et les Carpates puis le Danube jusqu’en France, dit courant culture Rubané (ou courant Danubien), apportant avec eux les animaux domestiqués et a priori la pierre polie.

Certaines hypothèses (d’ailleurs, pas incompatibles des 1res) penchent pour un périple par la mer et les îles et/ou la côte nord africaine. Bien entendu par le fait du hasard, par exemple emportés au large par des courants et/ou des vents sur des radeaux, ou par ignorance des immenses distances sur mer, voir même ne pouvant même pas s’imaginer l’existence de cette mer. Croyant avoir simplement à traverser « un grand fleuve » ou un grand lac. Et donc à cette époque, « voyage » maritime bien entendu contre la volonté et/ou par ignorance géographique des hommes.

Ces 2 courants migratoires principaux Cardial et Rubané (surement suivi d’autres vagues de l’Est comme du Sud), généreront, au cours de plusieurs millénaires et jusqu’au début de la 1re vague indo-Européenne arrivant de l’Est de l’Europe (débutée vers 4/3000 av. J.-C.), de nombreuses cultures Européennes (pré-indo-Européennes) (ici illustrations).

—————————————————————————————————————
Notes :

Guerre
La civilisation du Rubané offrait, comme la cardiale, les apparences d’une vie paisible, sans préoccupation guerrière.

Est-ce l’organisation sociale, l’accumulation des richesses, l’accroissement démographique, la nature profonde de l’homme, l’arrivée d’autres peuples (proto-indo-Européens de l’Est ?), ou la conjonction de plusieurs ou de tous ces facteurs qui favorisa la naissance des conflits ? Quoi qu’il en soit, vers 4000 av. J.-C. une nouvelle civilisation, guerrière celle-là, Mégalithique (ou dite Chasséenne), remplace les précèdentes et couvre une bonne partie de l’Europe Occidentale. Les villages se réfugient sur les hauteurs, les 1res fortifications apparaissent (1res en Europe ou au monde ?). L’on retrouve des tombes collectives avec des centaines de guerriers enterrés avec leurs arcs et leurs carquois et d’autres tombes comportant des hommes, femmes et enfants déposés sans ordre, sûrement après une guerre meurtrière, certains avaient encore une flèche fichée dans les os. Les armes retrouvées dans les tombes deviennent monnaies courantes.

Fin de note

—————————————————————————————————————
Cultures Balkano(ou Carpato)-Danubiennes
Europe Balkanique
Balkans de l’Est

Très nombreuse et très riches, c’est cultures seront développées individuellement au cours de l’évolution de ce site en fonction de leur période d’apparition sur les pages dédiées.

Gumelniţa (culture de)
(Ou Varna ou Gumelnita-Varna ou Gumelnița-Kodjadermen-Karanovo ?)
et ici
(Ces cultures étant soient la même, soient très proche ?)
Invention de l’orfèvrerie. Plus anciens objets en or jamais découverts à ce jour.

Vinča

Cucuteni-Trypillia

et d’autres…

Certains chercheurs pensent (et de plus en plus a priori) que ces cultures (ou certaines, dont entre autres celle de Varna) sont apparues dues à la disparition et/ou déplacement de leur culture mère qui aurait été située à l’origine dans le bassin du lac de la future Mer Noire, submergée entre temps (a priori de façon catastrophique) et qui aurait pu déplacer + de 100 000 personnes. Voire même que l’une des 1res civilisations, pour ne pas dire la 1re, se serait située à cet emplacement aujourd’hui sous les eaux. J’aborde cela déjà dans mes pages (voir page 3-1 Moyen-Orient VIe mill. et 3-3 à période Ve mill. note Mégalithisme) et j’y reviendrais avec les cultures ci-dessus, dont entre autres avec un lien vers un documentaire en ligne exposant cette théorie (que vous pouvez déjà voir ici à partir de 46:48  de ce doc).

Publicités

Une réflexion sur « Fin préhistoire, Histoire – Europe – (3-2) »

  1. merci, très interressant et très juste, tu a bien compris que notre race est bien plus ancienne qu’on ne veut nous le faire croire, pour ce qui est de la theorie que nous serions sortis d’afrique, elle me semble aussi probable que si on nous disait que nous sortons de papouasie, une ideologie destinée à des esclaves que nous devons à nos bons maîtres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s